Pas de débat sur la fin de vie… de vos extensions

Business Central en mode SaaS (Software as a Service) présente l’avantage de disposer des dernières fonctionnalités sans avoir à se préoccuper des mises à jour. Celles-ci sont prises en charge par Microsoft dans le jours qui suivent la publication d’une nouvelle version, qu’il s’agisse d’une version majeure semestrielle (ex : Business Central 2022 wave 2, alias BC21 disponible depuis le 01/10) ou d’une version mineure mensuelle (ex : 21.2 déployée depuis quelques jours).

La politique de Microsoft à cet égard a déjà été décrite dans l’article Versions de Dynamics NAV/Business Central et cycle de vie.

En contrepartie, les extensions éventuelles (provenant de AppSource ou développées sur mesure) ne doivent pas entraver ce processus.

Signs your top salesperson is about to fall behind - Revenue

Que se passe-t-il si l’une des extensions que vous utilisez s’avère incompatible avec la nouvelle version ?

Rappel du plan de déploiement des versions majeures

Soit T la date de sortie de la version (au 01/04 de chaque année pour la ‘wave 1’ et au 01/10 pour la ‘wave 2’).

délaiwave1wave2
t-3001/0301/09Préversion permettant de tester vos extensions en sandbox (mais pas encore sur vos données)
t01/0401/10Disponibilité pour un nouvel environnement
t+~~10/04~10/10Possibilité de mise à jour des environnements existants (~ selon la ‘région’ Microsoft).
La mise à jour des vôtres est planifiée par Microsoft dans les jours qui suivent (généralement 8 à 15).
Vous pouvez l’ajuster (via le portail d’administration), en particulier pour y passer dès que possible pour les environnements ‘sandbox’, ou au contraire la reporter de quelques jours selon votre disponibilité.

Processus de mise à jour

Si une mise à jour ne peut aboutir du fait d’une incompatibilité d’une de vos extensions, vous serez alerté et disposerez de quelques semaines pour vous mettre en conformité.

Le message, ici flouté, vous précise le nom de l’extension incriminée, son auteur (publisher) et l’origine de l’incompatibilité (objet concerné et message d’erreur) :

Dès lors, le compte-à rebours est lancé tel que décrit par Microsoft dans l’article Maintain AppSource apps and per-tenant extensions – Business Central | Microsoft Learn résumé (en français…) ci-après.

T+1Une alerte est envoyée à l’administrateur, au partenaire et à l’éditeur (si l’extension est sur l’AppSource).
Une tentative de mise à jour est réitérée chaque jour.
T+30Le client est informé que les mises à jour sont suspendues, mais l’extension reste active.
Si le problème concerne une extension provenant de l’AppSource, elle y est déréférencée.
Lorsque son éditeur aura fait le nécessaire il devra en aviser Microsoft qui replanifiera les mises à jour.
T+60Microsoft vous adresse un ultimatum et vous accorde un délai de grâce de 3 mois pour trouver une issue et/ou prendre le temps de récupérer vos données avant qu’il ne soit trop tard…
T+150Vous disposiez au total de 6 mois, il est maintenant trop tard, dommage 🙁

Pour ne pas en arriver là, contactez au plus vite votre partenaire pour définir un plan d’action, ou, si ce dernier est aux abonnés absents préparez un plan B :

  • Changer de solution, mais il serait dommage de jeter le bébé avec l’eau du bain.

Lien Permanent pour cet article : https://www.wanamics.fr/pas-de-debat-sur-la-fin-de-vie-de-vos-extensions/

Laisser un commentaire