Extension WanaBank

Cette extension regroupe plusieurs fonctionnalités relatives aux relations bancaires ou relevant des paiements et des règlements.

Ce n’est que l’une des extensions gracieusement mises à votre disposition (voir Extensions).

Vous pouvez donc en disposer librement dans le cadre de la licence open source qui vous est accordée (voir Licence).

Feuille rapprochement

Import CFONB120

Business Central dispose d’une fonctionnalité de rapprochement bancaire, dont l’efficacité a bien progressé de version en version, mais à quoi cela sert il d’automatiser le rapprochement s’il faut préalablement saisir les lignes du relevé bancaire !

La fonction d’import largement paramétrable proposée à cet effet a du mal à ingurgiter le format ‘CFONB120’ (parfois nommé ETEBAC par abus de langage) proposé par les banques françaises.

Alors, en attendant la généralisation du format CAMT.053 proposé par les normes SEPA et censé le remplacer depuis bien longtemps, cette fonction vous permet d’importer un fichier au format historique.

Outre l’import des lignes proprement dites, les commentaires souvent utiles au rapprochement sont également repris et proposé dans le volet des récapitulatifs.

Cette action disponible depuis la liste des « Feuilles rapprochement bancaire » créera autant de relevé que de comptes concernés dans le fichier (tout en regroupant sur un même relevé les opérations de plusieurs dates).

Automatisation

Cette tâche peut être prise en charge (dans l’une des sociétés si fichiers multi-sociétés) via l’Extension WanaPort configurée comme suit :

Rapprochement par société

Si vous gérez dans Business Central plusieurs sociétés, vous pourrez importer depuis un même fichier plusieurs relevés et accèderez facilement aux sociétés concernées.

Cette liste affiche la liste des comptes bancaires de toutes les sociétés (selon droits utilisateurs) :

Dès lors, elle permet d’importer depuis un même fichier CFONB les relevés des comptes concernés (cela suppose bien sûr qu’une banque fédère les comptes d’autres banques).

Il suffit alors de cliquer sur le « Nom d’affichage » ou le « Nbre de rapprochements paiement » de la ligne concernée pour ouvrir la liste des « Feuille rapprochement » dans cette société (ou sur « Nbre de rapprochement » pour ouvrir la liste des « Rapprochements bancaires »).

Remarques

  • L’imputation manuelle sur le compte du relevé n’est pas autorisée (elle aurait pour effet de valider l’opération au débit et au crédit du même compte).
  • La validation n’est pas autorisée si une ligne du relevé est postérieure à la date de relevé.
  • Si la « Description » n’a pas été saisie, le « Texte transaction » (provenant de la banque) sera repris lors de la validation.
  • Le solde initial d’un relevé importé doit correspondre au solde du relevé précédent et la date de début doit correspondre à la date du relevé précédent (validé ou non).
    Les relevés doivent donc être importés en ordre chronologique.
  • Les relevés vides doivent donc également être importés et validés (une ligne vide est insérée lors de la validation).
  • Seul le dernier relevé non validé d’une banque peut être supprimé (il faudra le cas échéant les supprimer un à un en partant du plus récent).

Balance des comptes bancaires

La version standard propose un grand livre des comptes bancaires (basé sur les « Ecritures compta. compte bancaire » et non le « Écritures comptabilité »), mais ne dispose pas de la balance correspondante.

Certes, un compte général distinct est souvent associé à chaque compte bancaire et la balance générale est alors suffisante.

Si en revanche vous avez souhaité préserver un plan comptable simplifié sans le polluer de comptes pouvant différer d’une société à l’autre, vous avez opté pour un compte centralisateur.

Cette balance vous sera alors utile.

Feuille règlement

La colonne « N° doc. externe » y est ajoutée pour permettre d’annoter le N° chèque.

Ce dernier est repris sur la remise de chèque (propre à la localisation française), ainsi que le nombre de chèque :

La présentation d’état doit être configurée à cet effet :

Recouvrement et mandats de prélèvements

Créer recouvrement prélèvements

Les écritures client dont le code « Suspendu » n’est pas vide ne sont pas proposées.
Rappelons que ce code (jusqu’à 3 caractères) peut être annoté lors de la saisie (via la feuille de saisie ou sur le document de vente) et/ou modifier (depuis « Ecritures comptables client ») pour mettre une écriture en attente.

Mandats SEPA

Il peut être imprimé depuis un « Compte bancaire client » (même si le compte, et donc l’IBAN, n’est pas encore connu) :

Il s’agit d’une présentation Word (Word Layout) personnalisable si nécessaire (la présentation proposée est celle d’un mandat SEPA de type ‘Core’ et devra donc être adaptée en cas de mandat ‘B2B’).

La liste des mandats est complétée du volet permettant d’associer des pièces jointes.

Une fois signé, le mandat pourra ainsi y être attaché :


Feuille paiements

L’IBAN est ajouté à la liste (DropDownList)

De même, le cartouche (FactBox) est complété de l’IBAN :

Avis de paiement

Un avis de paiement peut être adressé au fournisseur (imprimé ou par e-mail) pour justifier le détail du paiement :

Il est obtenu depuis la feuille de paiements (avant validation, report 399) ou depuis les « Ecritures comptables fournisseur » (après validation, report 400).

Des modèles Word (Word Layout) proposés à cet effet pourront être configurés via la « Sélection présentation états » :

Remarque

  • La version standard permet d’imprimer ces états mais l’envoi par e-mail n’est pas proposé.
  • Il n’est pas proposé d’état similaire pour les paiements aux salariés ou aux clients (remboursements).

Lien Permanent pour cet article : https://www.wanamics.fr/wanabank/